Comment fonctionne la médiation en tant que mode de résolution des conflits avec l’aide d’un avocat ?

La médiation est une forme de résolution des conflits qui implique l’utilisation d’un tiers neutre et impartial, appelé médiateur, pour aider les parties à trouver une solution mutuellement acceptable. L’avocat joue le rôle de conseiller juridique et peut également être un médiateur. La médiation est souvent plus rapide et moins coûteuse qu’une procédure judiciaire, car elle n’implique pas de longs délais ou des honoraires d’avocat élevés. Elle peut également être plus efficace car elle permet aux parties de trouver un terrain d’entente sans avoir à passer par un procès long et coûteux.

Le processus de médiation commence généralement par une consultation initiale avec le médiateur ou l’avocat. Une fois que les parties sont prêtes à commencer la médiation, le médiateur ou l’avocat fournira des informations sur le processus de médiation, expliquera les droits et obligations des parties et discutera des options disponibles pour résoudre le conflit. Les parties se réunissent ensuite avec le médiateur ou l’avocat pour discuter du conflit. Le but du processus est d’aider les parties à trouver un accord mutuellement satisfaisant.

Le médiateur aide les parties à comprendre la position et les intérêts respectifs des autres parties, à explorer les différentes options possibles et à identifier des solutions qui puissent satisfaire pleinement toutes les parties. Le médiateur peut également servir de facilitateur pour encourager la communication entre les parties, clarifier les points litigieux et consolider un consensus sur la façon dont elles souhaitent résoudre le conflit. Les avocats peuvent participer activement au processus en conseillant leurs clients sur leurs droits et obligations juridiques, en aidant à clarifier les points litigieux et en aidant à finaliser un accord acceptable.

A lire aussi  Comment fonctionne la collaboration entre plusieurs avocats sur un même dossier ?

Une fois qu’un accord a été trouvé entre les parties, il sera officialisé par écrit par le médiateur ou l’avocat. Cet accord devra être respectée par toutes les parties concernée. Si l’accord n’est pas respectée par une des parties, celle-ci peut alors saisir la justice afin d’obtenir une injonction judiciaire obligeant l’autre partie à tenir ses engagements.